mardi, novembre 13

Le temps de cuisson asperges : un aliment naturel qui nécessite une cuisson serrée

La saison des asperges s’étend d’avril à juin et sa cuisine est l’une des plus faciles et des moins compliquées. Mais il y a toujours des choses à garder à l’esprit afin de profiter de son goût et de sa texture particulière. Tout d’abord, il faut connaître les différentes sortes : vert, blanc et vert. Chacune a ses propres caractéristiques et sa propre cuisine.

  • Les trigueros sont des asperges vertes qui poussent dans la nature et sont très appréciées par les moteurs de recherche.
  • Les verts sont une variété cultivée, quand leurs bourgeons deviennent violets, ils sont un peu plus amers, mais aussi plus savoureux.
  • Asperges sauvages sur le marché de Triana, Séville.
  • Les blancs poussent sous terre, préservés de l’action du soleil. Quand une asperge blanche voit la lumière du soleil, elle devient violette. Le goût ne varie pas, mais sa valeur est dépréciée. La meilleure asperge est toujours celle dont le jaune est très fermé.

 

Lorsque les champs de blé sont très fins, ils sont frits ou présentés dans des tortillas ou brouillés, sinon ils doivent être bouillis le moins longtemps possible. Les légumes verts sont en train de cuire. S’ils ne sont pas trop épais, ils peuvent être grillés et sont appréciés pour être servis avec du gros sel. Il est également courant que les asperges vertes soient légèrement bouillies puis grillées. Les blanches doivent toujours être cuites, mais la tige doit être pelée soigneusement au préalable, sans toucher le bourgeon de l’asperge.

 

Cuire les asperges

Pour cuire les asperges, la première chose à faire est de couper la partie ligneuse. Dans certains cas, nous pouvons utiliser la marque de ficelage comme guide. Nous les lavons pour enlever toute trace de terre et les épluchons. Seulement les tiges et toujours quand il s’agit d’asperges blanches. Soigneusement et très finement, il ne faut pas gratter.

Si nous n’avons pas de grille spéciale, nous attacherons les asperges. Nous avons rempli un pot à moitié plein d’eau et de sel. L’idée est que l’eau ne couvre pas les parties supérieures – les bourgeons -, car elle devient plus rapide. Celles-ci, avec ce système, seront faites avec de la vapeur. L’asperge est introduite lorsque l’eau commence à bouillir.

Raccourcir le temps de cuisson

Dans la Rome antique, on disait : « velocius quam asparagi coquantur » ou cuire plus vite que l’asperge. Malgré les siècles qui se sont écoulés, nous avons encore la mauvaise habitude de prolonger le temps de cuisson. Dans la cuisine d’aujourd’hui, la cuisine courte est un must. Ce n’est pas une question de mode. Les matières premières sont soignées et une asperge de qualité et tendre est fabriquée en peu de temps. Le temps de cuisson varie en fonction de la qualité de l’asperge et de son épaisseur, mais on peut parler d’un temps de 12 à 20 minutes.

 

Si nous allongeons la cuisson, la texture fibreuse de l’asperge, qui est l’une de ses caractéristiques gustatives les plus appréciées, est perdue. Quant au goût – très puissant dans les asperges – la même chose : il sera dilué lorsqu’il restera dans l’eau. Ne jetez pas l’excès de bouillon, c’est une excellente base pour les plats de riz, les soupes ou les crèmes. Une fois cuite, égouttez-les, placez-les dans un plat et couvrez-les d’un linge propre. Ils sont servis chauds.