mardi, février 19

Quatre astuce pour choisir la couleur de votre cuisine

Comment choisir la meilleur couleur pour cuisine ?

Allons-y, tout le monde, quand nous avions la tâche fatidique et désirée de meubler la maison, nous sommes tombés sur le plus grand cauchemar d’un architecte d’intérieur bricoleur… La cuisine !

Si, avec toutes les autres pièces de la maison, il est facile de trouver un compromis entre les couleurs et les meubles préférés (même au prix d’une rencontre entre Picasso et Salvador Dalì), avec la cuisine, il devient plus complexe de concilier les goûts personnels et l’aspect pratique.

Comment choisir les bonnes couleurs ?

Voyons cinq trucs pour obtenir une cuisine façonnée sur nos couleurs préférées.

Commençons par la partie la plus négligée de la maison : le sol. Qu’est-ce que la cuisine a à voir avec ça ? Contrairement aux autres pièces de la maison, le sol est le premier déterminant dans le choix des couleurs. Dans la cuisine, l’utilisation de tapis ou de supports en tissu, à l’extérieur d’un pratique antidérapant sous l’évier, risque non seulement de créer l’effet de carnaval, mais surtout n’est pas hygiénique.

Pour manger de la poussière et des spaghettis, faire correspondre la couleur du sol à celle des murs est une excellente solution.

Eh bien, nous pouvons combiner nos goûts avec les éléments déjà présents : si le sol est dans le style des années 60, vous pouvez vous adonner à une cuisine de style loft post-industriel, ou si nous avons posé un parquet, vous pouvez profiter des nuances de vert, bois et blanc, créant un effet de nature qui stimule également l’appétit.

Si les tuiles sont anonymes, tant mieux ! Enfin, nous pouvons nous gâter avec des couleurs vives que, pour des raisons évidentes, nous n’avons pas pu insérer dans notre chambre à coucher.

Une fois le sol analysé, nous procédons au choix du style à donner à la pièce. La cuisine a tendance à être une pièce trichromatique, il est donc bon d’identifier les trois couleurs qui caractériseront l’apparence : une couleur prédominante, une couleur de support et une couleur pour les accessoires.

Le nuancier est très utile pour cette opération. La couleur prédominante sera celle du mobilier, tandis que la couleur du support reflétera les murs et la couleur des accessoires affinera les détails. Tout en veillant à maintenir un bon équilibre entre les couleurs chaudes et froides, il est temps d’identifier les trois couleurs différentes : dans notre cas, concentrons-nous sur la couleur de support, qui concerne les murs.

Si le meuble est d’une couleur chaude, la couleur de support doit rester sur des couleurs froides et claires ; vous pouvez aussi oser des couleurs plus risquées et plus vives, en tenant compte des conseils ci-dessous.

Quelles sont les couleurs les plus appropriées pour notre cuisine, alors ?

Eh bien, les couleurs pastel toujours vertes nous rencontrent cette fois, mais pour une cuisine, contrairement à une chambre ou une salle de bain, les couleurs froides sont recommandées, il vaut mieux passer aux tons chauds : beurre, cannelle, beige, ivoire…. sont les couleurs claires qui se mélangent le mieux avec les espaces étroits qui ont besoin de beaucoup de lumière.

Cependant, la cuisine laisse de la place, par rapport à d’autres pièces, même dans les couleurs les plus vives et les plus fantaisistes ! Le vert pomme, par exemple, combiné avec des meubles en bois et blanc, donne une idée de fraîcheur qui stimule l’appétit ; le bleu, avec des finitions métalliques et blanches, est idéal pour des lumières spacieuses et particulièrement lumineuses. Attention, cependant ! L’appel à la tranquillité du bleu tend à réduire la faim, il est donc particulièrement recommandé si vous êtes constamment au régime, ou si vous avez besoin de beaucoup de temps pour cuisiner ou, encore une fois, si à la maison, vous avez quelqu’un qui souffre de troubles alimentaires particuliers.

Le blanc, pour la cuisine, est littéralement un must, mais aussi un défi : facilement adaptable, comme le beige, à tous les styles de cuisine, du plus moderne et minimal, aux cuisines « grand-mère », avec des meubles élaborés et décorés. Cependant, la cuisine est la pièce qui vous permet de vous laisser aller aux couleurs vraiment vives. Lequel ? Eh bien, les couleurs chaudes par excellence : le rouge est une couleur largement utilisée dans les cuisines. Il stimule l’appétit, la créativité et crée l’effet  » fougueux  » que les chefs cuisiniers les plus passionnés associent à leur amour de l’art culinaire.

Associé à des couleurs claires comme le blanc, l’ivoire ou la cannelle, il peut être particulièrement stimulant et original. Comme le rouge, l’orange et le jaune (surtout dans les tons citron et moutarde) sont des couleurs qui stimulent l’appétit, mais qui doivent être dosées judicieusement parce qu’elles augmentent l’agressivité ; il est donc préférable de choisir des tons foncés ou opaques.

Étonnamment, parmi les couleurs appropriées pour la cuisine, le violet entre dans toutes ses nuances : un sage équilibre entre la sérénité du bleu et les stimulations du rouge, ce qui peut donner beaucoup de satisfactions à tous les braves qui veulent l’utiliser !